Ajax loader
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez les cookies.
Adolf Gayne de Meyer (1868-1946)
Adolf Gayne de Meyer (1868-1946)

De bonne naissance, en 1868, Adolf Meyer Watson grandit entre l'Allemagne, la France et la Grande-Bretagne. Il montre une prédisposition certaine aux arts et à l'esthétique, et notamment la peinture. Il choisit pourtant de s'adonner à la photographie et intègre la Royal Photographic Society de Londres. Digne représentant du courant pictorialiste, c'est en toute logique qu'il adhère au Linked Ring, branche anglaise d'un mouvement désormais international. Son mariage avec Olga Caracciolo, fille du roi Edouard VII, lui ouvre les portes de la meilleure société qui devient sa clientèle.
Vers 1903, il se lie d'amitié avec la figure tutélaire de l'art photographique de l'époque, Alfred Stieglitz. Ce dernier, entre 1907 et 1912, l'expose à la galerie 291 et le publie dans la revue Camera Work.
Toujours en 1912, les ballets russes et Nijinsky se produisent à Londres. Adolf de Meyer saisit l'occasion pour produire les images emblématiques du célèbre danseur qui donnent lieu à un ouvrage imprimé en collotypie en 1914.
La guerre contraint Adolf de Meyer à se réfugier aux Etats-Unis où les publications de mode, Vogue et Vanity Fair, lui ouvrent leurs pages pour des photographies de mode. Cette application photographique devient son terrain de prédilection même après son retour en Europe au début des années 20.
La fin de sa carrière, jusqu'à sa mort en 1946 en Californie, demeure plus obscure. Il n'en reste pas moins un des grands auteurs de la photographie pictorialiste, n'ayant jamais abdiqué son goût de l'élégance quel que soit le sujet sur lequel se sont portés son regard et sa technique.
03-010005
Gayne de Meyer Adolf de, baron (1868-1946)
Paris, musée d'Orsay
Page
sur 1
Affichage
Résultats par page
Sélection active
Gérer mes sélections