Ajax loader
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez les cookies.
Brunes Blondes Rousses
Brunes Blondes Rousses

Blondes, brunes rousses,... le sujet se prête volontiers aux lieux communs. La blondeur représenterait donc une fragile évanescence, la chevelure couleur de feu figurant l'attribut capillaire de celle qui fait basculer les destins. La brune eut tôt fait d'être enfermée dans les poncifs de la latinité.
Question de proportion aussi. La rousse est rare, sinon irlandaise. Sa personnalité et sa chevelure sont de feu et la magie, blanche ou noire, jamais très loin.
La brune, ne pouvant scintiller, doit piquer, car il semble, statistiquement, que la blonde et l'image entretiennent une relation complémentaire, comme si la pellicule possédait sa propre source de lumière. Photographes et cinéastes en ont usé et abusé, jusqu'au mythe.
00-017167
Hébert Ernest Antoine Auguste (1817-1908)
Paris, musée Ernest Hébert
Page
sur 1
Affichage
Résultats par page
Sélection active
Gérer mes sélections